Achille Granchi-Taylor, témoin du quotidien breton!

Granchi Taylor
Achille Granchi-Taylor, « Pêcheur et ses enfants sur les quais, Concarneau », circa 1890,
huile sur toile marouflée sur panneau, non signée, 60 x 45cm
Version préparatoire pour le tableau « Pauvre pêcheur de Concarneau » se trouvant dans les collections du musée des Beaux-Arts de Brest.
Vendu -Sold

Achille Granchi-Taylor (Lyon 1857 – 1921) fut élève de l’atelier Cormon en 1887, et c’est probablement dans les ateliers des Beaux-Arts de Paris qu’il rencontra Alfred Guillou et Téophile Deyrolle, tous deux grands peintres de Cocnarneau.

En 1887, alors qu’il se trouve à Pont-Aven, Granchi-Taylor rencontre Paul Gauguin (qui fera son portrait en 1895), ainsi que Henry Moret, de Chamaillard, Maxime Maufra, Emile Jourdan, Roderick O’Conor, à la pension Gloanec.
La Bretagne l’ayant sédui,t il s’y fixa et passa à Concarneau les trente meilleures années de sa vie d’artiste. A Concarneau, il peint la vie des pêcheurs, celle de tous les jours, de manière très grave, dans un style purement académique, très austère dans sa description du labeur. Sa palette reste dans des tons sombres, révélant d’autant plus cette sévérité, cette austérité et pauvreté du monde des pêcheurs. Mais sa palette s’éclaircira peu à peu et les toiles prendront des tons adoucis. Il peignait le monde des pêcheurs avec un réalisme sans outrance mais aussi sans concessions.

Cette oeuvre fait partie d’une série de peintures que l’artiste consacre aux pêcheurs de Concarneau et à leur famille, témoin de leur grande précarité et de la dureté de leur vie quotidienne. Ce tableau est à rapprocher du tableau « Pauvre pêcheur de Concarneau », qui fait partie de la collection permanente du musée des Beaux-Arts de Brest.

Bibliographie:
Dictionnaire des peintres, Bénézit, Ed Gründ, Tome VI, p.376
La route des peintres en Cornouaille, Quimper, 1997
Les peintres de Concarneau, Henri Belbeoch, 1993
-Catalogue d’exposition, Musée de la Pêche, Concarneau, 1993