Mathurin Méheut, artiste peintre décorateur.

Peintre décorateur Méheut
Mathurin Méheut, projet de paravent,
gouaches sur papier, signée du monogramme en bas et à droite,
l’ensemble 31cm x 40,5cm
Vendu-Sold

On a fait appel aux multiples talents de peintre décorateur de Mathurin Méheut dans les années 1920 pour des panneaux décoratifs mais aussi pour du mobilier ou de la tapisserie.

Mathurin Méheut fut assez proche de l’artisanat, et sa passion ouverte à toutes les techniques, l’ancre dans son époque qui tente de renouveler les arts décoratifs. Ici, dans cette étude pour un paravent, Mathurin Méheut nous dévoile son sens unique de la mise en page; ce dessin nous montre qu’il prend spontanément en compte la surface de la feuille (ici préparée en 4 bandes égales) mais aussi ses limites.

Dans ce milieu des années 1920 ou se succèdent de nombreuses tentatives réunissant création et artisanat, art et industrie, où les arts décoratifs sont en plein épanouissement, ce projet de paravent de Mathurin Méheut prend tout son sens, et nous dévoile ses multiples talents de peintre décorateur.

Mathurin Méheut est passé à l’Ecole nationale des arts décoratifs, il a suivi les leçons d’Eugène Grasset, il collabora à la revue Art & Décoration, il enseigne à l’Ecole Boulle…autant d’éléments qui font que Mathurin Méheut est au coeur des questions soulevées par le renouveau des arts décoratifs. Ses planches d’études animales et florales, déjà conçues comme des panneaux décoratifs, font le bonheur des ensembliers de la période. Mathurin Méheut est l’un des ambassadeurs des arts décoratifs français: on peut retenir ses travaux pour les compagnies maritimes de l’époque, pour l’immeuble Heinz à Pittsburgh, pour le textile (tapisserie des Gobelins), l’Institut de Géologie de Rennes, etc…

Bibliographie:
Dictionnaire des peintres, Bénézit, Ed Grûnd, 1999, Tome IX, p.441
Mathurin Méheut, Ed Chasse Marée, 2001
Dictionnaire des peintres français de la mer et de la marine , JN.Marchand, 1997

Share

Bretagne et Peinture, nouvel itinéraire à Lamballe.

Nouvel itinéraire sur le thème « Bretagne et Peinture », avec une halte à Lamballe, le pays d’origine du grand artiste Mathurin Méheut,

Situé au coeur de Lamballe dans les Côtes-d’Armor, le musée Mathurin Méheut est consacré à cet artiste touche à tout : peintre, décorateur, illustrateur, céramiste et sculpteur. Installée dans une ancienne maison à pans de bois, cette collection d’oeuvres de l’artiste Lamballais provient d’une donation de 10 000 dessins, faite par les descendants de Mathurin Méheut en 1972 (donation remise en question par certains descendants de l’artiste quelques années plus tard).

Ce numéro d’Itinéraires Bretagne est aussi l’occasion d’une belle rencontre avec Louis-Marie Faudacq, peintre contemporain de Mathurin Méheut. Douanier, il a arpenté les plages du Goélo et du Trégor avec ses carnets de croquis.

Share