Jacques Innocenti, Vallauris années 1950!

Jacques Innocenti pichet Vallauris
Jacques Innocenti, grand pichet, 1955,
terre rouge de Vallauris,
décor gravé émaillé blanc souligné à l’oxyde de cuivre, signé, hauteur 37cm
Vendu-Sold

Jacques Innocenti (1926-c.1958) étudie à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, dont il sort diplômé en 1948. En 1949, il s’installe comme potier céramiste à Vallauris et commence à travailler au début des années 50 à la poterie du Grand Chêne.

Jacques Innocenti participe de 1953 à 1957 aux expositions du Nérolium à Vallauris. En 1953, il expose au Havre et en 1955 à la Triennale de Milan, au Salon des Arts Décoratifs D-K à Caracas et à l’Exposition internationale de la céramique de Cannes, où il obtient une médaille d’argent. Sa disparition soudaine en 1958 donne à son oeuvre une dimension aussi mythique que celle de Georges Jouve et de Francine Del Pierre.

« Jacques Innocenti est le fils d’Odette Gourju et de Ljuba Naumovitch. sa carrière fulgurante débute à Vallauris en 1952, où il s’éteint en 1958. Il réalise une oeuvre joyeuse , illustrant à l’envi le thème de la femme, à travers de multiples représentations de son épouse Lydia, ou de ses filles Laurence et Eve . Ses thèmes font rayonner le quotidien , nombreuses scènes de plage, architectures animées de lunes et astres bienveillants. La grande trouvaille de son oeuvre, c’est l’utilisation des engobes. Là où ses contemporains nous proposent noirs ou bruns, il les décline de toutes les couleurs… il en maîtrise toute l’onctuosité pour déclencher un effet tactile rendant les œuvres attrayantes, mais également un peu mystérieuses.Ses œuvres qui nous livrent une expression heureuse des années 50 , sont particulièrement attachantes… » JJ.Wattel

Bibliographie:

  • La céramique française des années 50, Pierre Staudenmeyer, Ed Norma
  • Mission Céramique, Collection Jean-Jacques et Bénédicte WATTEL, Editions Louvre Victoire.

Share