Narcisse Guilbert, l’impressionniste de l’école de Rouen.

Narcisse Guilbert
Narcisse Guilbert, la femme au tub,
huile sur panneau, signée, 51,5x62cm
Vendu-Sold

Narcisse Guilbert (Bouville 1878 – 1942) fut élève à l’école des Beaux-Arts de Rouen où il suit les cours de Philippe Zacharie. En 1910, l’Académie des Beaux-Arts de Rouen lui décerna la bourse du prix Pellecat, ce qui lui permit de découvrir la Bretagne et les paysages marins.

En 1907, il participa à la fondation et à la première exposition de la Société des Artistes Rouennais. Il fit sa première exposition personnelle à Rouen en 1908, et une à Paris en 1920. Il expose régulièrement au Salon de Rouen de 1907 à 1936, au Salon du Havre en 1909 et 1922 et à la galerie Legrip à Rouen.

Narcisse Guilbert fit partie de ce groupe d’artistes rouennais qui, derrière Alert Lebourg et Pierre Dumont, reçurent la leçon des impressionnistes. L’animateur du groupe, Delattre, fonda une Académie Libre, où se retrouvaient les amis et où Guilbert étudia aussi. Il peignit les paysages marins autour de Fécamp et Varengeville, l’année 1930 étant celle où il peignit le plus de marines.

Il fut très lié à Robert Antoine Pinchon, autre artiste de cette Ecole de Rouen. D’ailleurs, dans ce tableau, c’est madame Pinchon qui pose comme modèle dans cette composition où il montre qu’il a bien compris la leçon des impressionnistes.

« Très sensitif, très spontané, talent nerveux et souple, épris d’harmonies sonores et colorées, il se distingue par la beauté de ses coloris, par une facture vive et expressive, par un très beau métier de peintre. Il est surtout le peintre des ciels de pleine lumière, des ciels d’or et de pourpre.» Georges Dubosc.

Share