Robert Pérot, profondément Vallauris!

Robert Pérot (1931-2003) fut formé à l’Ecole des Beaux-Arts de Reims, il en sort diplômé en 1949, section sculpture. En 1950, il fréquente l’académie libre de la Grande Chaumière et entre dans la faïencerie Champagne et Provence, où il crée des céramiques publicitaires et dirige l’atelier de moulage.
En 1953, Robert Pérot rejoint Vallauris, précédant ses amis rémois, Dominique Baudart et Jean-Claude Malarmey. Il fait partie de l’exposition de l’Union des arts plastiques pour la Paix montée autour de Picasso. Il fonde en 1954 l’atelier du Vieux Moulin à Vallauris. Il participe dès lors à un grand nombre d’expositions: Vallauris, Cannes, Monaco, Paris… En 1961, Robert Pérot fait partie de l’exposition internationale de la céramique à Budapest et participe à La mort de la pièce unique chez Jean Derval. En 1962, il obtient une médaille d’or à Albisola, et expose tant en France qu’à l’étranger.
La production de Robert Pérot est surtout marquée par son tempérament de sculpteur: vases et pichets sont traités sous l’angle du volume. Ses émaux sont dans des tons assourdis où prédominent les fonds beiges.

 PERROT h41cm

 

Robert Pérot, grand vase,  c.1955, terre rouge de Vallauris, décor incisé émaillé,

signé sous la bas « RP-Vieux Moulin-Vallauris », hauteur 41cm

Bibliographie:

  • La céramique française des années 50, P. Staudenmeyer, Ed Norma, 2001
Share

Berthe Savigny, rare tête de bébé!

Berthe Savigny (Quimper 1882 -Pont-Aven 1958) est issue d’une famille d’artistes, père et mère peintres, son frère Pierre de Belay est probablement l’artiste le plus connu de la famille. Cette dernière côtoyait tout le monde artistique de l’époque, travaillant régulièrement à Pont-Aven.

Artiste peintre et sculpteur spécialiste des sculptures d’enfants, le succès rencontré par ses « bébés » lui vaut d’entrer en contact avec la Grande Maison HB à Quimper avant 1926. La manufacture édite les pièces dont les modèles restent la propriété de l’artiste. 18 modèles seront exécutés, en faïence blanche ou polychrome, mais aussi en grès de la célèbre série Odetta.

Berthe Savigny a créé quelque soixante-dix modèles de « bébés », réalisés en différents matériaux.

SAVIGNY tete h16

Berthe Savigny, tête de bébé, HB Quimper, grès, signature sous le socle au vert de chrome, h.14cm

Bibliographie:

    • Berthe Savigny, catalogue d’exposition, musée de la faïence de Quimper, 2000
  • Mes plus beaux Quimper, catalogue d’exposition, musée de la faïence de Quimper, 1999
Share

Berthe Savigny, le petit couple!

Berthe Savigny (Quimper 1882 -Pont-Aven 1958) est issue d’une famille d’artistes, père et mère peintres, son frère Pierre de Belay est probablement l’artiste le plus connu de la famille. Cette dernière côtoyait tout le monde artistique de l’époque, travaillant régulièrement à Pont-Aven.

Artiste peintre et sculpteur spécialiste des sculptures d’enfants, le succès rencontré par ses « bébés » lui vaut d’entrer en contact avec la Grande Maison HB à Quimper avant 1926. La manufacture édite les pièces dont les modèles restent la propriété de l’artiste. 18 modèles seront exécutés, en faïence blanche ou polychrome, mais aussi en grès de la célèbre série Odetta.

Berthe Savigny a créé quelque soixante-dix modèles de « bébés », réalisés en différents matériaux.

SAVIGNY couple

Berthe Savigny, le petit couple, serre-livres, HB Quimper, faïence polychrome, signature sur la base, h.19cm

Bibliographie:
Berthe Savigny, catalogue d’exposition, musée de la faïence de Quimper, 2000
–  Mes plus beaux Quimper, catalogue d’exposition, musée de la faïence de Quimper, 1999

Share

Berthe Savigny, les premiers pas!

Berthe Savigny (Quimper 1882 -Pont-Aven 1958) est issue d’une famille d’artistes, père et mère peintres, son frère Pierre de Belay est probablement l’artiste le plus connu de la famille. Cette dernière côtoyait tout le monde artistique de l’époque, travaillant régulièrement à Pont-Aven.

Artiste peintre et sculpteur spécialiste des sculptures d’enfants, le succès rencontré par ses « bébés » lui vaut d’entrer en contact avec la Grande Maison HB à Quimper avant 1926. La manufacture édite les pièces dont les modèles restent la propriété de l’artiste. 18 modèles seront exécutés, en faïence blanche ou polychrome, mais aussi en grès de la célèbre série Odetta.

Berthe Savigny a créé quelque soixante-dix modèles de « bébés », réalisés en différents matériaux.

SAVIGNY 1er pas face

Berthe Savigny,  les premiers pas,  HB Quimper, faïence blanche, signature sur la base,

23,5cm x 18,5cm, h.17,5cm

Bibliographie:
Berthe Savigny , catalogue d’exposition, musée de la faïence de Quimper, 2000
Mes plus beaux Quimper, catalogue d’exposition, musée de la faïence de Quimper, 1999

Share

Jacques Innocenti, années 1950!

Jacques Innocenti (1926-c.1958) étudie à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, dont il sort diplômé en 1948. En 1949, il s’installe comme potier céramiste à Vallauris et commence à travailler au début des années 50 à la poterie du Grand Chêne.

Jacques Innocenti participe de 1953 à 1957 aux expositions du Nérolium à Vallauris. En 1953, il expose au Havre et en 1955 à la Triennale de Milan, au Salon des Arts Décoratifs D-K à Caracas et à l’Exposition internationale de la céramique de Cannes, où il obtient une médaille d’argent. Sa disparition soudaine en 1958 donne à son oeuvre une dimension aussi mythique que celle de Georges Jouve et de Francine Del Pierre.

INNOCENTI pichet h37

Jacques Innocenti, grand pichet, 1955, terre rouge de Vallauris,

décor gravé émaillé blanc souligné à l’oxyde de cuivre, signé, hauteur 37cm

Bibliographie:

  • La céramique française des années 50, Pierre Staudenmeyer, Ed Norma

Share