Demetre Chiparus, artiste phare de la période Art Déco!

Demetre Chiparus chryséléphantine
Statuette chryséléphantine, Les 3 petites filles sous le parapluie,
statuette en bronze, bronze doré et ivoire reposant sur une base en onyx,
signée sur la base « D.H. Chiparus », hauteur 23cm
Vendu-Sold

Demetre H. Chiparus

Il fut l’élève de Jean Boucher et de Jean Antoine Mercié. Il figura au Salon des Artistes Français entre 1914 et 1928.

En 1909, l’artiste sculpteur se rend en Italie où il y suivra les cours de Raffaello Romanelli. Par la suite, il partira pour la capitale française pour parfaire son art à l’Ecole des Beaux Arts. Cet artiste va donc s’inspirer et se former au sein des plus prestigieux établissements de son époque.

Demetre Chiparus a sculpté des statuettes dont le style est typique des années 1925-1930: les danseuses, acrobates, femmes orientales et personnages de comédie furent les sujets de prédilection de Chiparus. L’originalité de ses œuvres consiste en la technique chryséléphantine qu’il employait, associant l’ivoire au métal. Si les éléments de bronze étaient moulés industriellement, les ajouts en ivoire étaient eux sculptés pièce par pièce. Les statuettes étaient montées sur des socles aux architectures complexes, taillées dans une matière prestigieuse, marbre ou onyx.

La combinaison de bronze et d’ivoire, aussi appelée « Chryselephantine », a eu un effet remarquable sur le travail de cet artiste. En effet, cet alliage donne de l’éclat, de la brillance et un effet stylistique personnalisé.

Demetre Chiparus est une véritable icône de la sculpture art-déco, notamment avec ses statuettes en chryséléphantine qui connaissent rapidement une renommée universelle. A ces pièces exceptionnelles, associant bronze, parfois peint, ivoire et pierres rares pour les socles, l’artiste ajoute une production plus simple, en bronze très travaillé, voir en régule pour des sujets de plus grandes diffusion.

Bibliographie:

Dictionnaire des peintres, Bénézit, Ed Gründ, 1999, Tome III, p.597

Share