Pierre Cornu, un artiste exhalté!

Pierre Cornu
Pierre Cornu, « bord de mer »,
huile sur toile, signée en bas et à droite, 38cm x 46cm
Vendu-Sold

Pierre Cornu (Salon de Provence 1895 – 1996) fut un peintre d’intérieurs, de paysages, de figures et de natures mortes.

Pierre Cornu a vécu près de 100 ans, un témoin privilégié qui a vu le monde évoluer sous ses yeux. Et tout au long de sa vie, il n’a cessé de peindre, de ses 20 ans à sa mort en 1996. Le peintre ne s’en cachait pas, c’était un épicurien, amoureux des femmes et de leur beauté, les célébrant par sa création artistique. Les femmes, c’est Cornu. Et Cornu, c’est les femmes : sur ses toiles, elles sont représentées sous toutes leurs coutures. Tour à tour dénudées, endormies ou rêveuses. Au-delà de son sujet principal, Pierre Cornu s’est plu à faire et défaire les genres en élargissant sa palette artistique. Il délaissait les femmes l’espace d’un instant pour se laisser transporter au gré des saisons, peignant des paysages, des natures mortes, mais aussi des portraits – faisant de lui un talentueux portraitiste de renom. Avec son coup de pinceau, il magnifiait les couleurs de la nature, la luminosité du soleil et les traits singuliers de ses modèles, donnant une vitalité particulière à son histoire.

« Avant d’être quoi que ce soit, figurative ou non, réaliste ou transcendante, savante ou naïve, une œuvre d’art, et en particulier une peinture, doit être heureuse », aimait-il à résumer.

Depuis 1933, il expose à Paris, aux Salons d’Automne, des Artistes Indépendants, des Tuileries.

Pierre Cornu pratique une peinture assez caractéristique des artistes méridionnaux depuis Auguste Chabaud, tels Pierre Ambrogiani, Max Agostini, une peinture largement brossée, grasse et haute en couleurs.

Bibliographie:
Dictionnaire des Peintres, Bénézit, Ed Gründ, Tome III, p.900 

Share