André Mériel Bussy, l’enfant de Séné!

André Mériel Bussy (Fougères 11 janvier 1902 – Ploudalmézeau 1984 ) s’intèresse très jeune à la peinture. Il rentre à l’Ecole régionale des Beaux-Arts de Rennes, puis de Paris dans l’atelier de Lucien Simon et celui de Louis Marie Désiré-Lucas.

André Mériel Bussy exposa à Paris, au Salon des Artistes Français à partir de 1926. Il obtint une médaille d’argent la même année pour Enterrement d’enfant à Séné (Morbihan). Agé alors de vingt ans, c’est le début d’une longue carrière foisonnante et très souvent récompensée.

Peintre de chevalet et fresquiste, il est sollicité pour des décors religieux, fresques, vitraux et mosaïques (notamment dans la chapelle Saint-Vincent de Paul à Paris et de l’église Notre-Dames de Rennes) et des décorations de bâtiments publics, de paquebots, des portraits officiels. En dehors de ces commandes, son oeil franc saisit la Bretagne à travers de nombreuses peintures.

André Mériel Bussy Séné

André Mériel Bussy,  jeune garçon, huile sur toile, 38cm x 46cm

Vendu-Sold

Ce portrait, nous le retrouvons dans le tableau conservé au musée des Beaux-Arts de Rennes, représentant un enterrement d’enfant à Séné.

Bibliographie:
Dictionnaire des Peintres, Bénézit, Ed Gründ, Tome IX, p.506
La Muse bretonne, catalogue d’exposition des collections du musée des Beaux-Arts de Rennes de 1850 à 1950, Musée des Beaux-Arts de Rennes, 2000 

Share