Le peintre André Dauchez aurait eu 150 ans!

A la galerie Brugal de Pont l’Abbé, où l’on commémore les 150 ans de la naissance du peintre de la Cornouaille André Dauchez (1870-1948).

L’actualité du 23 juillet 2020 sélectionnée par Ouest-France

https://www.ouest-france.fr/bretagne/pont-labbe-29120/pont-l-abbe-le-peintre-andre-dauchez-aurait-eu-150-ans-6915755

Né le 17 mai 1870 à Paris, disparu en 1948, André Dauchez, académicien, peintre officiel de la Marine, graveur et illustrateur, vécut à Loctudy, dans sa maison atelier de la Palue. Portraitiste affirmé, il ne se lassa jamais de glorifier le sud-Cornouaille, de Douarnenez à Penmarc’h. Un périple riche de surprises à croquer, comme à Bénodet les paisibles rives de son fleuve côtier.

Une exposition anniversaire!

Le maître, qu’influença Rembrandt, aurait eu 150 ans cette année. Sa descendance et les Amis de l’association qui porte son nom, ont décidé de célébrer cet anniversaire grâce à plusieurs événements. À Pont-l’Abbé, Stéphane Brugal, expert des écoles bretonnes, organise une exposition dans sa galerie, 12, rue Burdeau, à une dizaine de mètres de la place de la République.

Ouvrages disponibles à la galerie Brugal:

  • « André Dauchez, Portraitiste de la Cornouaille – Catalogue raisonné de l’oeuvre gravé », par Stéphane Brugal – 2ème édition corrigée et complétée 2020.
  • « André Dauchez, peintre, graveur, illustrateur » – ouvrage collectif – Association André Dauchez, 2020.

Des œuvres de Maurice Le Scouëzec, Jeanne Simon, l’épouse de Lucien Simon et sœur aînée d’André Dauchez, ainsi que de Jean-Julien Le Mordant avec sa fameuse affiche de 1913 pour le Syndicat d’Initiative du Finistère, ajoutent à l’attrait de l’exposition qui repose sur de multiples œuvres d’André Dauchez.

Pratique : du mardi au samedi, de 15 h à 19 h, et les jeudis et samedis matins, de 10 h à 12 h 30.

Mais aussi sur rendez-vous au 06.89.15.56.55

Share

Henri Rivière et André Dauchez à la galerie Brugal.

André Dauchez
André Dauchez, la maison Cariou,
huile sur panneau
collection particulière

Pendant tout l’été 2020, la galerie Brugal à Pont l’Abbé met en avant les oeuvres des artistes Henri Rivière (1864-1951) et André Dauchez (1870-1948), deux grands noms de la peinture en Bretagne.

Une belle exposition de lithographies originales d’Henri Rivière, présentant des « Beaux paysages de Bretagne », dont des tirages rares et signés, sont à découvrir à la galerie de Pont l’Abbé.

Des huiles, des aquarelles, des dessins et de très belles eaux-fortes d’André Dauchez seront présentées à tous les collectionneurs de l’artiste et les admirateurs des paysages de la Cornouaille bretonne. Les amateurs pourront également trouver à la galerie Brugal la revue du 150ème anniversaire de la naissance de l’artiste, ouvrage collectif abordant plusieurs sujets autour de l’artiste lui-même et des lieux qu’il a privilégié dans ses oeuvres, notamment le Pays Bigouden. Une seconde édition, complétée et corrigée, du catalogue raisonné de l’oeuvre gravé sera aussi disponible à la galerie.

Lire l’article du Télégramme: Deux grands peintres bretons à la galerie Brugal. 23 juin 2020

Share

André Dauchez, paysage de l’Odet en pays bigouden.

André Dauchez
André Dauchez, « l’anse de Kérandran », 1919,
huile sur toile, signée et datée en bas et à droite, 105 x 78cm
Disponible-Available

André Dauchez va peindre en 1919, cette huile sur toile qui représente l’anse de Kérandran sur la rivière Odet. Il reprendra cette composition dans une eau-forte en 1929 (Brugal 420-29).

Peintre et graveur, stimulé et encouragé par son beau-frère l’artiste peintre Lucien Simon, André Dauchez puise son inspiration dans ces paysages des bords de mer et notamment la Bretagne dès 1894, s’installant en 1905 près de Loctudy.
Les paysages, landes, dunes, villages de pêcheurs, pélerinages, paysans et pêcheurs bretons, navires, furent ses motifs préférés.

André Dauchez débute au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts en 1894, dont il devint secrétaire en 1927 et président en remplacement de Forain. Il prit part à de nombreuses expositions à l’étranger: Pittsburgh (Institut Carnegie), Munich, Budapest, Bruxelles, Barcelone, etc…. Il obtint une médaille d’argent à l’Exposition Universelle de 1900. Il fut promu chevalier de la Légion d’Honneur en 1911, officier en 1932, membre de l’Institut en 1938.

André Dauchez fut nommé peintre officiel de la Marine le 9 août 1922. Marin dans l’âme, il a navigué sur ses propres bateaux: l’Aventure, la Rose des Vents, l’Embellie et la Grande Ourse (yacht de 14 mètres).

André Dauchez était purement paysagiste, la figure humaine étant souvent absente de ses paysages. Il maniait avec perfection la mine de plomb, et dans ses dessins les retouches sont inexistantes. C’était surtout un graveur remarquable auteur de près de quatre cents gravures; il illustra par ailleurs plusieurs livres avec beaucoup de poésie, dans des éditions de luxe numérotée, comme par exemple : « Le foyer breton : Contes et récits populaires » d’Emile Souvestre, « Le livre de l’Emeraude » d’André Suarès, « La mer dans les bois » par André Chevrillon qui relate un voyage en bateau sur l’Odet. Citons aussi ses splendides et touchantes illustrations pour le conte de Paul de Musset : « Monsieur le Vent et Madame la Pluie ».

Ses oeuvres sont présentes dans les musées: Brême, Budapest, Dijon, Le Havre, Lille, Nantes, Paris (Musée d’Orsay), Pittsburgh, Saint Nazaire, Strasbourg.

Share

André Dauchez, paysage de l’Ile Tudy en pays bigouden.

Dauchez André
André Dauchez, Devant l’Ile Tudy,
huile sur panneau, signée en bas et à droite, 26 x 37cm
Vendu-Sold

André Dauchez va peindre vers la fin des années 1930, cette huile sur panneau qu’il intitulera « Devant l’Ile Tudy ».

Peintre et graveur, stimulé et encouragé par son beau-frère l’artiste peintre Lucien Simon, André Dauchez puise son inspiration dans ces paysages des bords de mer et notamment la Bretagne dès 1894, s’installant en 1905 près de Loctudy.
Les paysages, landes, dunes, villages de pêcheurs, pélerinages, paysans et pêcheurs bretons, navires, furent ses motifs préférés.

André Dauchez débute au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts en 1894, dont il devint secrétaire en 1927 et président en remplacement de Forain. Il prit part à de nombreuses expositions à l’étranger: Pittsburgh (Institut Carnegie), Munich, Budapest, Bruxelles, Barcelone, etc…. Il obtint une médaille d’argent à l’Exposition Universelle de 1900. Il fut promu chevalier de la Légion d’Honneur en 1911, officier en 1932, membre de l’Institut en 1938.

André Dauchez fut nommé peintre officiel de la Marine le 9 août 1922. Marin dans l’âme, il a navigué sur ses propres bateaux: l’Aventure, la Rose des Vents, l’Embellie et la Grande Ourse (yacht de 14 mètres).

André Dauchez était purement paysagiste, la figure humaine étant souvent absente de ses paysages. Il maniait avec perfection la mine de plomb, et dans ses dessins les retouches sont inexistantes. C’était surtout un graveur remarquable auteur de près de quatre cents gravures; il illustra par ailleurs plusieurs livres avec beaucoup de poésie, dans des éditions de luxe numérotée, comme par exemple : « Le foyer breton : Contes et récits populaires » d’Emile Souvestre, « Le livre de l’Emeraude » d’André Suarès, « La mer dans les bois » par André Chevrillon qui relate un voyage en bateau sur l’Odet. Citons aussi ses splendides et touchantes illustrations pour le conte de Paul de Musset : « Monsieur le Vent et Madame la Pluie ».

Ses oeuvres sont présentes dans les musées: Brême, Budapest, Dijon, Le Havre, Lille, Nantes, Paris (Musée d’Orsay), Pittsburgh, Saint Nazaire, Strasbourg.

Share

Journées du Patrimoine, André Dauchez à Loctudy

Dans le cadre des Journées du Patrimoine des 15 et 16 septembre 2018, la galerie Brugal présentera l’oeuvre gravé d’André Dauchez au manoir de Kerazan à Loctudy, Bretagne.

Le manoir de Kerazan et l’association Promouvoir Kerazan vous donnent rendez-vous du 15 au 23 septembre 2018 pour son cinquième salon de la gravure dans la salle de réception du manoir.
Cette année ce sont les oeuvres de cinq graveurs contemporains Guy Cosnard, Serge Marzin, Philippe Migné, Béa Nenoux et Erik Saignes, qui voisineront sur les cimaises du superbe manoir de l’institut de France avec les gravures d’ André Dauchez (1870- 1948), présentées par la galerie Brugal.
Au travers de six univers singuliers une soixantaine d’estampes seront exposées.
Eaux- fortes, burins, aquatintes, gravures sur bois ou lino, un ensemble représentatif des techniques utilisées aujourd’hui vous sera présenté les 15 et 16 septembre par les artistes présents pour les journées du patrimoine.

Séduit par les paysages de Cornouaille dont il va réussir à transcrire le charme et la diversité, AndréDauchez exprime sont talent de dessinateur et de graveur et devient l’un des grand représentants de l’eau-forte de la première moitié du XXe siècle.
Stephane Brugal présentera à l’occasion des journées du patrimoine, le catalogue raisonné de son oeuvre gravé qu’il vient de rédiger.

 

Share