Léopold Pascal, peintre de la Marine!

Artiste indépendant, Léopold Pascal fera preuve d’un attachement sans faille à la Bretagne. Originaire de Morlaix, Léopold Pascal fait passer le grand vent du large dans cette peinture.

pascal-38x55

Léopold Pascal (1900-1958), marine, huile sur toile, signée en bas et à droite, c.1930, 55cm x 38cm

« Léopold Pascal a su mettre de l’air dans ses marines, imprégnées d’embruns, nous montrant la mer sous son vrai visage, tantôt calme, tantôt terrible, souriant aux radieux matins ensoleillés, grondant sous un ciel noir de tempête », voilà quelques phrases reprises au critique d’art André Warnod en 1922, suite à sa première exposition à la galerie Reitlinger.

Installé à Montmartre entre les deux-guerres, Léopold Pascal revient fidèlement en Bretagne, et plus particuliérement à Saint-Jean-du-Doigt. Il exposera à la galerie Saluden à Brest à partir de 1926, et ce jusqu’à sa disparition. Outre les grandes expositions dans les principales galeries parisiennes, il participera au Salon des Tuileries, au Salon d’Automne, au Salon des Indépendants. Léopold Pascal exposera aux côtés de Lucien-Victor Delpy, Yvonne Jean-Haffen, André Devambez.

Léopold Pascal rejoint la France Libre en juin 1940, s’embarquant pour l’Angleterre, et devient en 1941 peintre officiel de la Marine pour la FNFL (Forces Navales de la France Libre). Léopold Pascal sera le seul peintre autorisé à signer ses oeuvres de l’ancre de marine à la croix de Lorraine. Il va s’établir à Chelsea, où il y restera après la fin de la guerre, travaillant en Angleterre et exposant à Londres où il rencontrera un certain succès. 

Share