Camille Hilaire, peintre de la couleur.

Camille Hilaire
Camille Hilaire, le miroir,
huile sur toile, signée en bas et à gauche, 65cm x 50cm
Vendu-Sold

Camille Hilaire (Metz 1916 – 2004) fut élève de l’école des Beaux-Arts de Paris, où il suit les cours d’André Lhote, dont l’enseignement eu sur lui une influence déterminante. Il participe aux Salons d’Automne, des Indépendants, des Tuileries, de Mai et des Peintres Témoins de leur Temps. Il a obtenu de nombreux prix et récompenses: 1949 Prix de Venise, 1950 Prix Antral et Prix de la Casa Velasquez…

Camille Hilaire a exécuté des décorations murales, tapisseries, vitraux, pour des ambassades, des paquebots, des bâtiments publics. Son oeuvre a des intentions décoratives déclarées, appuyées sur une construction post-cubiste et une gamme colorée très étendue et aux sonorités acides.

Entre post-cubisme et figuration, ses œuvres aux couleurs éclatantes, sont lumineuses. Camille Hilaire représenta l’expression nuancée de la composition. Ainsi, partant de structures efficaces, il détint le pouvoir par la couleur et obtint une admirable et constante sensation de calme, d’ampleur, de grandeur en traduisant les motifs et les éléments, ce qui ne l’empêcha jamais d’exprimer une brûlante passion de création et de partage. Remarquables étaient ses nus aux courbes parfaites, lovés avec charme et placés en un environnement où leur plénitude sensuelle s’imposa en grâce provocante.

Ses oeuvres sont dans les musées: Djakarta, Dunkerque, Epinal, Metz, Nancy, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Poitiers, Strasbourg.

Bibliographie:
Dictionnaire des peintres, Bénézit, Ed Gründ, 1999, Tome VII, p.41
Peintres contemporains, Mazenod, Paris, 1964

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *