Jacques Jullien, jour de fête en Bretagne.


Jacques JULLIEN (1891-1963)
Jour de fête, c.1920
Gouache, signée en haut et à gauche,
10,5 x 10cm

Intéressé très tôt par le dessin (on connaît de lui une « Annonciation » datée de 1909), Jacques Jullien est élève à l’école des Beaux-Arts de Rennes de 1912 à 1915, dans les ateliers de Jules Ronsin et Félix Lafond. Plusieurs dessins montrant des vues des environs de Morlaix, Saint-Jean-du-Doigt notamment, sont datés de cette époque.

En 1917, Jullien est nommé professeur de dessin au collège Saint-François de Lesneven.
Jullien participe en septembre 1919 à une exposition collective à Honfleur, placée sous le patronage de Henry de Régnier. Deux toiles sont alors acquises par le Musée du Luxembourg, dont  » La rue de la Vierge à Lesneven « . Deux oeuvres sont vendues à des collectionneurs privés :  » Calvaire de Brignogan «  et  » Porteuses de bannières au Folgoët « .
En 1921, le Musée des Beaux-Arts de Rennes lui achète un triptyque :  » La Fête-Dieu « .

En décembre 1922, Jacques Jullien présente 12 peintures, des gouaches et des estampes à la galerie Louis Carré à Rennes. En 1926, il participe au salon de la Société Bretonne des Beaux-Arts à Rennes. De 1924 à 1928, Jacques Jullien est cité comme « correspondant de la Commission du Patrimoine » et envoie régulièrement des dessins à la Société Archéologique du Finistère (cf fonds d’atelier acquis par le musée de Rennes). Il s’établit en 1930 à Paris où il réalise des illustrations pour les éditions Larousse et Hatier. Jacques Jullien continue de fréquenter Louis Carré, et exposera dans sa galerie de Messine à Paris, ainsi qu’à la Galerie Prouté.

Share