Auguste Leroux, un autre regard sur la Bretagne.

Auguste Leroux Bretagne

Auguste LEROUX  (1871 – 1954)
bretonne au bord de mer, et femme au bouquet
huile sur panneau, double face, signée du cachet d’atelier au verso, 18,5 x 24cm
Vendu-Sold
Auguste Leroux Bretagne

Auguste Leroux fit ses études dans l’atelier de Léon Bonnat, à l’école des Beaux-Arts de Paris à partir de 1892. Il a obtenu le Grand Prix de Rome en 1894.

Il exposa à Paris, au Salon des artistes Français, dont il devint membre en 1904. Auguste Leroux y obtint une médaille de deuxième classe en 1898, de bronze en 1900 dans le cadre de l’Exposition Universelle.

A l’exposition universelle de 1900, le jeune peintre décroche une médaille d’argent . C’est le début de la reconnaissance publique et du succès. A côté des demandes de portraits mondains, Auguste Leroux reçoit de nombreuse commandes publiques, dont l’une des plus notable fut la participation à la décoration de Sacré-Coeur. Chaque année, Leroux expose au Salon. Il est professeur aux Beaux-Arts pendant trente ans (il eut pour élève notamment Yvonne Jean-Haffen) . En 1904, le Salon des artistes français le reçoit comme membre du jury. Il enseigne de plus à l’Académie de la Grande Chaumière. A côté de ses oeuvres picturales, Leroux est sollicité par de nombreux écrivains et éditeurs. Il illustre notamment Camille Pelleta, Anatole France et participe aux grandes rééditions de bibliophilie des oeuvres comme celle de Casanova ou de Cervantès.

Auguste Leroux expose dans plusieurs galeries parisiennes parmi lesquelles la galerie Allard, la galerie Georges Petit, la galerie Charpentier et la galerie Mona Lisa.

Il illustra de nombreux ouvrages, parmi lesquels: Eugénie Grandet, de H. Balzac (1911); Sapho, d’Alphonse Daudet (1925); Un cœur simple, de G. Flaubert (1913); Aziyadé, de Pierre Loti (1937)…


Une exposition rétrospective de ses œuvres s’est tenue au Grand Palais à Paris du 21 mai au 12 juin 1955. Une autre exposition eut lieu, « la Bretagne d’Auguste Leroux », Drouot Curiosités, 10 rue Chauchat, du 6 mai au 15 juillet 1983.

Bibliographie:

  • Dictionnaire des peintres, Bénézit, Ed Gründ, 1999, Tome VIII, p.556
  • Dictionnaire des Illustrateurs, 1800-1914, Ides et Calendes, 1989, Neuchâtel
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *